Au printemps, les friches fleurissent à Paris

Les friches : porteuses de grandes tendances?

 

Les friches. Ces nouveaux lieux qui ont émergé depuis maintenant quelques années dans la capitale sont devenus de merveilleux lieux de vie, des marmites bouillonnantes de créativité.

La transformation de sites industriels abandonnés en nouvelles friches emblématiques nous vient tout droit de Berlin, berceau de la culture alternative. Il s’agit d’investir un lieu vide, ou en attente de nouveaux projets urbains, pour y aménager, grâce à des acteurs culturels ou des associations, des espaces collectifs et créatifs.

Le but est de ne pas laisser un trou béant dans un quartier, mais de l’aménager de manière souvent provisoire, parfois définitive, en y installant des lieux de rencontres.

 

Pourquoi un tel succès ?

 

Plusieurs facteurs déterminent le succès de ces friches. L’aspect collectif et communautaire de ces lieux atypiques attire une population très diversifiée. Le jeune actif côtoie les familles, et parfois les retraités, venus se réunir pour participer ensemble à des expériences collectives. Ce sont des points chauds de rencontres et d’échanges. Plus qu’une envie, les gens ont ce besoin de se retrouver de manière simple et décontractée.

 IMG_2828

 

Ground Control – Paris 12è

 

On en compte des dizaines dans le Grand Paris et toutes ces friches n’affichent pas les mêmes objectifs.

Quand certaines sont tournées vers la musique et l’art, à l’instar du 6B ou de la Station-Gare des Mines, d’autres proposent des expériences différentes. Cours de Yoga ou de théâtre, ateliers, expositions, barber shop,  jardinerie et magasins de plantes, voilà autant d’expériences et de petits commerces que l’on retrouve au Hasard Ludique, à Mains d’Œuvre et au Ground Control.

 

L’exemple le plus parlant en termes d’initiatives citoyennes est sans aucun doute Les Grands Voisins, friche située dans l’ancien hôpital Saint Vincent de Paul. D’abord occupée par une association d’hébergement d’urgence et d’insertion sociale Aurore, il a été décidé que Les Grands Voisins garderait ces valeurs éthiques, notamment avec l’accueil de 600 personnes en centres d’hébergement, mais aussi 160 autres occupants (associations, start-up, artisans, artistes…). L’importance d’un lieu avec du sens avec de fortes valeurs éthiques, c’est également cela que les gens viennent chercher.

 075985-000-A_2073739 GV

 

Les Grands Voisins – Paris 14è

 

Comme le souligne Cécile Diguet, co-auteure d’une étude sur le sujet, dans son interview pour Libération, ces friches industrielles sont le laboratoire R&D de la ville, notamment grâce à leur cadre moins rigide qui permet plus de fantaisie.

Le but est d’occuper l’espace de manière constructive, ne pas laisser un lieu vide et surtout de penser à un nouvel aménagement de la ville : les smart cities !

 image

 

Station Gare des Mines – Paris 18è

 

Ce n’est pas un hasard si les friches trouvent de nombreux points communs avec les magasins que l’on voit émerger. Depuis plus longtemps à Londres et New York et plus récemment à Paris les espaces retail sont des lieux de communauté, d’échange, de rencontre. A Berlin la tendance au magasin comme lieu de « hang out » est déjà très ancrée.

On voit également se développer, de manière quasi systématique, une offre multiservices. Un seul produit, une seule fonction de suffit plus. Cette quête d’expérience va de pairs avec la quête de sens et d’éthique qui anime les nouveaux consommateurs.

Alors qui des friches ou du retail était le premier ? Peut importe, il suffit simplement d’observer et d’écouter les consommateurs pour comprendre que cette simple dénomination uniquement commerciale ne tient plus.

Pour connaitre tous les endroits retail insolites ou innovants, n’hésitez pas à nous contacter.